La vie coupée en deux

dudekTout est beau dans ce livre. La concision, d’abord. Elle s’est imposée, semble-t-il, elle s’impose, en effet. Elle n’est pas une forme choisie parmi les outils dont dispose un écrivain. Elle n’est pas artificielle. Quand certains bavardent, Arnaud Dudek est discret. Il évoque, il suggère. Son texte n’en est que plus fort, puissant peut-être. Belle, également, l’écriture aux phrases sonores sans être déclamées avec emphase. Beaux enfin, le rythme et la structure de le narration qui arrachent le lecteur à son propre corps et le propulse aux plus profond de la détresse humaine. Et puis on a mal, mal d’attribuer à cette histoire l’adjectif « belle ». Parce que Tant bien que mal raconte, à la première personne, l’anéantissement d’un enfant victime d’un viol « Je suis en partie mort ce soir là », sa lente et pénible reconstruction « j’ai enfanté un horizon ». Le calvaire sans aucun doute abominable que l’homme à la boucle d’oreille a fait subir au narrateur quand il avait sept ans, il le lui fait endurer, encore et encore, chaque jour de sa vie sous la forme de répliques sismiques dans son corps et son psychisme. Troubles obsessionnels, cauchemars, peur des fantômes, où est la beauté dans tout ça ? Le « beau » est peut-être dans le « bien » évoqué dans le titre en forme de locution adverbiale courante. La beauté est dans le geste courageux de l’écriture, qui, s’il ne rachète pas le mal indélébile, rappelle que « c’est une belle ivresse, la littérature. » La vie coupée en deux, entre bien et mal, sauvée par l’écriture, vaille que vaille. Un grand livre.

Arnaud Dudek, Tant bien que mal, Alma Éditeur, 2018, 96 pages, 14€

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s