Sharp objects, la série littéraire

cq5dam.web.1200.675Diffusée sur OCS (télé d’Orange) dans le cadre des programmes US+24 (les épisodes sont en ligne 24 heures après la télé américaine), Sharp Objects est la série à voir cet été avant l’arrivée sur Netflix de la très attendue animée Désenchantée (par Matt Groening, le créateur des Simpsons) le 17 août. Pourquoi ? D’abord parce que dès les premières images, on est fasciné par le personnage de Camille Preaker. Reporter pour un journal de Chicago, en charge des affaires criminelles, elle est envoyée par son chef dans sa ville natale, Wind Gap (Missouri), pour couvrir la disparition d’une jeune fille de 14 ans, disparition peut-être en lien avec le meurtre il y a un an d’une autre jeune fille. Camille Preaker est instable, alcoolique et souffre d’anxiété qui la pousse à l’auto-mutilation. Amy Adams interprète un personnage sauvage, farouche, blessé avec une humanité bouleversante. Autour de Camille, et c’est le deuxième atout, des personnages inoubliables. Sa mère, Adora Crellin – glaçante Patricia Clarkson –  monstrueuse de froideur et d’égoïsme, sa demi-sœur Amma inquiétante ingénue, et le détective Richards Willis. Ensuite parce que la réalisation de Jean-Marc Vallée est impeccable : des plans sophistiqués à l’extrême, des flashbacks maîtrisés (le montage !) et une direction d’acteur rigoureuse. Rien n’est laissé au hasard. Enfin, c’est l’aspect finalement très littéraire de la série qui frappe. Avant d’être une minisérie, Sharp Objects est un roman de Gillian Flynn (2006). À la lecture des premiers chapitres du livre on réalise combien la série lui est fidèle. Moins une banale adaptation qu’une respectueuse transcription, jusque dans le rythme, les dialogues et même, « la voix » de l’écrivaine. Le ton est là, les personnages sont là et même si elle prend quelque fois des libertés (infimes), même si elle utilise des outils différents, la série reste avant tout un hommage à un très beau texte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s